Re-Make / Re-Model – l’art du remake (3e partie)

Pour finir notre exploration des remakes au cinéma, j’aurais souhaité finir en apothéose. Le principe du remake étant de revenir sur ce qui a déjà été fait et d’en proposer une lecture améliorée, il aurait été fort à propos d’élever le débat. Ainsi j’aurais pu vous parler des réalisateurs qui font eux-mêmes le remake de leurs films. C’est le cas du grand Alfred Hitchcock par exemple avec The Man Who Knew Too Much en 1934 puis en 1956. C’est aussi le cas de Michael Haneke avec Funny Games (1997 puis 2007). Lire la suite…

Petite sélection de films pour décembre

Noël bonnes gens, Noël ! Plus l’automne avance et plus nos pensées (les miennes en tout cas!) se tournent vers cette fête merveilleuse qui, même à l’âge adulte, parviendrait presque à nous faire croire à sa magie. Alors, pour se mettre tout doucement dans le bain, NMF vous a sélectionné trois films de Noël … à voir ou à revoir sans modération ! Lire la suite…

Re-Make / Re-Model – l’art du remake (1ère partie)

« Ils sont à court d’idées à Hollywood »; « C’est du réchauffé »; « Ressortir des valeurs sûres, ça aide à renflouer les caisses ».
Si une de ces assertions ou une autre du même tonneau vous vient tout de suite à l’esprit en entendant le mot « remake », NMF vous propose aujourd’hui de prendre un peu de recul en se demandant : à quoi servent les remakes au cinéma ? Lire la suite…