L’art contemporain au château

Depuis 20 ans les architectes catalan RCR ont multiplié les projets: crèche, musées, gares, université . . . les programmes et les échelles changent mais le résultat est toujours bluffant !

A Nègrepelisse, RCR s’insère dans les ruines du château de façon très iconique, pour y créer les nouveaux locaux du musée d’art contemporain La Cuisine.

La massivité des murs en ruine est sublimée par l’utilisation de l’acier corten. Les bâtiments forment une cour intérieur qui devient lieu de vie et d’interaction, rappelant ainsi le passé du château et la vie des châtelains.

Le travail sur la lumière est particulièrement réussit. Le claire voie en acier corten engendre un jeu d’ombre et de lumière qui accompagne le visiteur. Ces rayons lumineux meurent sur les grands murs de pierre rugueuse, et tel une vanité, ils nous rappellent la futilité de notre existence face au passé de la construction. Les ouvertures zénithales engendrent une lumière douce qui vient lécher les murs blanc  sublimant ainsi la pureté de la pièce. Le puits de lumière, remarquable travail avec le temps, plonge le visiteur dans l’histoire du lieu.

Travail subtil de la lumière, utilisation élégante de matériaux brut, respect du site. . . pas de doute ce bâtiment est encore une fois une réussite signée RCR.

1 Comment

  1. j’aurai plutôt dit : la naissance d’une ruine et la mort définitive du château !

Laisser un commentaire