They are the future. They are the nation.

On aborde aujourd’hui un label français connu et reconnu aux yeux des internautes addict à la house et qui se dévoile de plus en plus au grand public : Roche Musique.

Vous savez sûrement de qui on parle mais rien ne vaut une petite présentation, qui plus est en musique, n’est ce pas ?

Voyez donc ces visages radieux en train de profiter de l’instant présent, déhanchement léger de rigueur, un regard à droite un regard à gauche, atmosphère langoureuse, on s’endormirait presque tant on se détend. Comme je viens de le préciser, Roche musique est un jeune label français composé essentiellement de 3 mastodontes de la nouvelle vague made in France : FKJ, Kartell et le duo Cherokee. Cézaire crée Roche Musique pour sortir les productions de son ami Kartell. Le label se spécialise alors très vite dans une music house influencée par la French Touch des années 90. Cela dit, on y retrouve des influences soul, disco et garage US mais le tout se révèle d’autant plus sexy que les beats se ralentissent.

Alors évidemment, on s’imaginait tous que ces quelques artistes étaient certes talentueux mais pas au point de franchir notre écran d’ordinateur branché sur Soundcloud et par ailleurs d’investir des scènes comme le Wanderlust ou le Social Club. Ces scènes parisiennes ont osé risquer le changement. L’équipe Bromance, Ed Banger, valeurs sûres soit, mais ne sont-elles pas dépassées ? Non allez j’exagère, toujours est-il que Kartell mène un label qui amène clairement une bouffée d’air frais dans ce milieu. Kartell a le don pour nous déballer de nouvelles perles. FKJ et Cherokee sont quant à eux, déjà, à l’origine de « tubes ». Don’t matter avec la magnifique voix de Darianna Everett ou même So much to me de FKJ sont des sons bien plus que reconnus sur les réseaux sociaux.

 

Pas mal non ? Comme vous pouvez le voir, assister à l’une de leur représentation ne nous laisse pas indifférent. (D’ailleurs, le son assez génial qui accompagne la vidéo est signé Kartell. Minimum Move). On nous emporte dans une ambiance suave, sensuelle et à la fois dansante. On se repose en bougeant. C’est sûrement ça la recette Roche musique, ils ont réussi à créer un nouveau concept de soirée au sein de la capitale, notamment au Wanderlust. On danse en semaine avec sa compagne sans être explosé le lendemain, on se détend après une longue journée de travail où les coups de téléphones et le ton sec des collègues nous accablent, c’est finalement la fameuse sorte de virée au restaurant en plus moderne et rajeuni. Tout compte fait, les grandes institutions avec les plus grand DJ’s au platine sacralise la danse et la fête, cette sensation de bien-être devient irréelle voire hors d’atteinte. Le genre de label comme celui que je vous présente est justement le genre de musique et de soirée qui rend la sortie bien plus accessible, de petits clubs, de petits sets, de petites soirées en petits comités mais suffisamment agréable pour y repiquer quand on y goûte.

Notons aussi que la plupart d’entre eux ont déjà mixé auprès de grands DJ comme Alan Braxe ou DJ Falcon de Vulture music ou encore Todd Terje, et ce n’est que le début. On les attend bien plus haut quand on voit de jeunes pousses comme Plage 84 ou Hot Steppa. Darius (l’un des membres de Cherokee) grimpe les échelons à une vitesse déconcertante, se faisant remarquer auprès de Yuksek pour l’une des soirées de Partyfine Music, son nouveau label. Enfin, écourtons la description et à défaut de débattre, écoutons et dansons. Roche musique, définitivement un petit parmi les grands.

Retrouvez aussi nos précédents articles sur les artistes du label La Roche : FKJ et Hot Steppa.

Laisser un commentaire