Let’s Rock&Roll Baby !

Vous rappelez-vous du début de cette chanson des Rolling Stones, You can’t always get what you want ? Ce n’est pas Mike qui chante, ni Keith, mais une femme. Vous connaissez le nom de cette femme? Non? Pas de panique, vous n’êtes pas un(e) inculte !

En fait, de manière générale, personne ne connaît ces background singers. Pourtant, sans eux, les plus grandes mélodies du rock n’auraient pas le même son. Dans son nouveau film, Morgan Neville retrace le parcours des plus grandes de ces chanteuses.

20 feet, soit 6 mètres. C’est la distance qui, sur scène, sépare les choeurs de la star. Presque rien. Un gouffre. Sous-payées, appréciées par les lead singers mais méconnues du grand public, la plupart de ces backroung singers rêvent de devenir, à leur tour, la star. Pourtant peu réaliseront leur rêve. Darlene Love accède tardivement à la reconnaissance. D’autres, comme Lisa Fischer, ne veulent pas passer sur le devant de la scène — elle n’a pas l’égo pour.

Le film de Morgan Neville nous offre un regard neuf, une perspective unique sur l’histoire du rock depuis les années 1950-1960 jusqu’à nos jours. Chaudement recommandé.

Laisser un commentaire