Que lire ce Printemps ?

Le Printemps est là, les beaux jours aussi. Le Printemps c’est la saison idéale pour sortir son nez dehors, sortir, chafouiner, chiller, faire du sport, manger 5 fruits et légumes par jour ou lire. Entre réel et imaginaire, on peut accorder un peu de temps à la lecture pour mieux saisir le premier, pour mieux le vivre et le voir autrement. Justement, que lire ? Faut il suivre les conseils de tout ces magasines ventant le dernier prix Goncourt, tel livre de la rentrée littéraire dernière ou encore le dernier Marc Levy et autres Musso ? Et si on reprenait les classiques ? On vous a dressé une petite liste pour inspirer les moins inspirés d’entre vous. Au menu: que des classiques, à découvrir ou à redécouvrir. Rien de bien commun et pourtant, c’est dans les vieilles marmites que l’on fait les meilleures soupes. Belle du seigneur, Les fleurs bleues, L’Art La pluie et le beau temps, Dom Juan, Gatsby le magnifique, Les exploits d’un jeune Dom Juan et le magazine Néon n’attendent que vous !

 

Belle du Seigneur – Albert Cohen:

Le Printemps c’est le temps des amours, le temps des beaux jours et de l’aventure. L’amour justement, Albert Cohen le remet en question dans son livre Belle du Seigneur, il le montre sous un jour nouveau. Ce pavé est un chef d’œuvre, de ceux que l’on peut compter sur le bout des doigts. Le style très soigné et le cynisme de l’auteur en font un roman incontournable, décrivant un amour beau, isolé, fragile et torturé, qui fait réfléchir sur l’amour, son début, son développement, ses obstacles et ses limites.

 

Les Fleurs Bleues – Queneau:

Les Fleurs Bleues c’est avant tout une histoire un peu tordue, une aventure rocambolesque et chevaleresque où deux histoires s’entre-mêlent, celles de Cidrolin et du duc d’Auge qui se rapproche de l’époque de Cidrolin, petit à petit. Le livre se base sur l’apologue chinois suivant: « Tchouang-tseu rêve qu’il est un papillon, mais n’est-ce point le papillon qui rêve qu’il est Tchouang-tseu ? ». Dans ce roman fou bourré d’anachronismes, qui rêve ? Cidrolin se prend-t-il pour le duc d’Auge ou le duc d’Auge se prend-t-il pour Cidrolin ? L’écriture et la fantaisie de Queneau permettent une lecture passionnée, laissant une grand place à l’imaginaire de son lecteur.

L’Art – Yasmina Reza:

Œuvre la plus récente de toutes nos propositions de lecture, puisque cette pièce de théâtre est parue en 1994. Yasmina Reza nous peint une satire de l’Art contemporain, parfois vide de sens, et surtout une dénonciation de la complexité des relations entre amis. En effet, il n’y a que trois personnages, et ceux-là rentrent tour à tour en conflit. La dispute commence à propos de l’achat d’un tableau par l’un d’entre-eux, sauf que ce tableau est tout blanc … La première interprétation par Pierre Vaneck (Marc), Fabrice Luchini (Serge) et Pierre Arditi (Yvan) est incroyable. Elle est visible ici:

 

La pluie et le beau temps – Jacques Prévert:

Un recueil de poésies, c’est le pied entre deux rayons de soleil. Surtout si ce sont des poèmes écris par Prévert, dont la folie et le lyrisme ont pu s’affranchir des règles de la poésie pour la rendre moderne et belle. Son recueil le plus connu, Paroles, cache un autre chef d’œuvre, La pluie et le beau temps, qui comporte le très touchant Au grand jamais. On vous le conseil à vos heures perdues, où le spleen n’a pas encore disparu.

Molière – Dom Juan:

Classique immense ( on vous avez prévenu ), il n’en demeure pas moins d’une grande actualité. Derrière son libertinage se cache en effet un « indigné », un homme qui se dresse contre les normes pour les transgresser, un homme qui aime vivre dans le réel et non rêver sa vie, un épicurien qui se dresse contre le ciel. Découvrez ou redécouvrez Dom Juan et son panache !

 

Francis Scott Key Fitzgerald – Gatsby le magnifique:

À l’occasion de la sortie le 15 mai du film réalisé par Baz Luhrmann, Gatsby le magnifique ( avec Leonardo DiCaprio dans le rôle de Gatsby ), découvrait la quête amoureuse d’un homme riche et malheureux, qui fait tout pour retrouver et charmer la femme qu’il aime. Une grande histoire d’amour déjà adaptée au cinéma avec la charismatique Redford. Bon, bon, les films c’est bien mais ce Printemps on se met à la lecture ( si si ), donc avant de voir le film, lisez le très bon livre de l’icône éternel de la littérature américaine: Fitzgerald.

 

Guillaume Apollinaire – Les Exploits d’un jeune Don Juan:

On est une génération de pervers, il parait. Guillaume Apollinaire, comme Sade, Masoch et autres grands amateurs de sexualité névrosée, nous prouve le contraire. Les exploits d’un jeune Don Juan est la description de l’apprentissage érotique d’un jeune homme en pleine quête sexuelle, et rien ne l’arrête. Je ne vous en dis pas plus si ce n’est que ce petit livre est à lire: il permet de voir une autre facette d’Apollinaire et de voir que toutes les générations ont été sales et dérangées. Après tout, la normalité est justement d’être pervers, non ?

Et niveau magasine, y a quoi de bien ? Néon !

On vous conseille le récent Néon, magazine sérieux et fou, décalé et captivant. Ce bimestriel n’en est qu’à son 7ème numéro, mais abordant des sujets originaux ( La prohibition du punk Indonésien par le régime musulman ou une enquête exclusive sur la confrérie des montreurs de cul ) et permettant de paraitre brillant avec ses amis ( grâce à la page des savoir inutiles ), le magazine prend de l’ampleur. Vous en avez marre des magazines communs, à base de régimes, d’enquêtes pauvres sur des thèmes ridicules et de stars people minables ( Nabi Nabi Nabilla ) ? Optez pour Néon !

Néon

 

Laisser un commentaire