La vidéo du mercredi #14

Disclosure est de toute évidence l’un des groupes de la scène electro qui a connu le plus grand essor en 2012. Il faut dire que le duo anglais enchaine les réussites musicales, en plus d’être doué en matière de communication. Le duo peut d’ailleurs se vanter d’avoir près de 150 000 followers sur soundcloud, ce qui est conséquent. Leurs premiers clips les ont aidé à attirer l’attention sur eux, une attention qui ne cesse de croitre de façon exponentielle. Mais où s’arrêtera Disclosure ?

 Disclosure en deux temps trois mouvement et quatre clips:

Comme s’ils avaient besoin de ça, un petit coup de pouce les a aidé à les faire connaitre encore davantage: GreenWeedz, et une promo pareil, ça aide vraiment. L’astuce est simple: des nanas en bikini qui se trémoussent, technique imparable pour attirer de nombreux de vus sur Youtube. C’est vulgaire, c’est superficiel et c’est siliconé, mais cela sait captiver quelques regards masculins, pour la musique bien sur:

 

Leur premier clip officiel n’a rien à voir avec le précédent: fini les nanas dénudées, place à un clip en noir et blanc bien moins sexy. Seul point commun: la danse et le dynamisme. Mais surtout le clip permet au duo d’imposer sa marque de fabrique: un trait blanc qui dessine les contours du visage. Les deux membres de Disclosure apparaissent d’ailleurs plusieurs fois dans le clip, à vous des les trouver ( on est joueur ):

 

Bienvenue au royaume des baisers en tout genre ! Malgré cette tentative de charme de la part des réalisateurs du clip, la vidéo reste pauvre et la focalisation sur les baisers aurait certainement pu donner beaucoup mieux avec un peu de créativité. Heureusement, Latch de Disclosure rattrape aisément ce manque d’inspiration, elle se suffit à elle seule.

 

Et pour finir le tout récent White noise, qui finit cette session clip spécial Disclosure sur une meilleure note que la vidéo précédente, grâce aux danses endiablées de « l’homme au bonnet ». Complètement déjanté, il nous invite à danser avec lui. Nous on s’abstient, de peur de paraitre ridicule face à ses pas de danse, vraiment géniaux.

Laisser un commentaire