La petite chronique #4

Pixar et Disney ont toujours fait rêver petits et grands, au petit bonheur des grands businessmen du cinéma. Laissons de côté cette critique mal placée et très certainement infondée: aujourd’hui on vous propose de poser votre cerveau et de voir, ou de revoir, certains courts métrages Pixardien et un court métrage Disney inspiré par Dali.

Chez Pixar, on vend du rêve.

Et dire qu’avant Steve Jobs, personne ou presque ne voyait en Pixar une opportunité immense pour le cinéma. Le légendaire boss d’Apple en rachetant Pixar en 1986 pour une bouchée de pain ( 10 millions de dollars ), lui donne un nouveau souffle, qui débouche sur un contract avec Disney en 1991. Résultat: le studio d’animation le plus connu au monde a déjà gagné 22 oscars et il est pratiquement impossible de ne pas avoir vu un film Pixar, à moins d’être ermite ou aveugle. Et au passage Steve Jobs empoche la bagatelle de 7,4 milliards de dollar en revendant le studio à Disney en 2006. Mais ne vous y trompez pas, Pixar ne fait pas que des longs métrages de qualité, chez Pixar, on fait aussi quelques courts métrages ( pour passer le temps et arrondir ses fins de mois ). Alors on a parcouru la toile pour vous les faire partager:

 

For the birds:

 

Presto:

 

Knick Knack:

 

Boundin’:

 

Lifted:

 

Partly Cloudy

 

One man band

 

La luna

 

Geri’s Game:

 

Une lampe Pixar vient d’être mise au point:

 

Walt Disney et Dali avaient tenté de mettre sur pied un court-métrange. Le projet a été repris et finalisé en 2003, aboutissant sur un film d’animation surréaliste, hommage au loufoque Dali:

 

En supplément pour les plus fleurs bleus d’entre vous, un beau et candide court métrage Disney:

Laisser un commentaire